L'Institut des Sciences de la Diversité

Un think-tank pluridisciplinaire

L'Institut des Sciences de la Diversité

Un ORGANISME DE FORMATION

Qui sommes-nous ?

L’Institut des Sciences de la Diversité (ISD) est un think tank pluridisciplinaire consacré à l'étude des systèmes de pensée contemporains et des relations interculturelles et religieuses, fondé et dirigé par Patrick Banon.

C'est également un organisme de formation aux relations interculturelles et au management de la diversité culturelle et religieuse.

Nos activités

L’ISD organise des sessions de formation, des audits, des colloques et des conférences notamment sur les thèmes suivants :
  • Diversité culturelle et religieuse
  • Management éthique des différences
  • Stéréotypes entre féminin et masculin
  • Mixité dans l’entreprise

Ils nous font confiance

Quelques publications

religion

laïcité

république

entreprise

Remise en question du principe d’égalité femmes-hommes, refus de la mixité, symboliques vestimentaires, particularismes alimentaires et calendrier alternatifs (...) la globalisation des religions fragilise de plus en plus la cohésion sociale, les identités et les certitudes.

Dieu et l'entreprise

La révolution théoculturelle

Osons, La Mixité !
L'entreprise au féminin masculin

Réinventons les diversités
Pour un management éthique des différences

Le défi interculturel: Enjeux et perspectives pour entreprendre
Ouvrage Collectif
Chapitre VI: « Enjeux du fait religieux en entreprise, une révolution sociale inédite depuis le début de l’économie agricole »
Par Patrick Banon

Management and diversity: Thematic Approaches
Ouvrage collectif
Chapter 9: « Sacred food at work canteen: For a better understanding of religious specificities and their management at the workplace »
Par Patrick Banon

Entreprises et diversité religieuse: Un management par le dialogue
Ouvrage collectif
POSTFACE: « Diversité culturelle et religieuse : La « génération de la globalisation» face au principe de responsabilité »
Par Patrick Banon

L'état des entreprises: Dauphine Recherches en Management
Ouvrage collectif
« La diversité religieuse et culturelle dans les organisations françaises contemporaines »
Par Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Management et religions: Décryptage d'un lien indéfectible
Ouvrage collectif
Labellisé "Ouvrage de Recherche en Sciences de Gestion" par la FNEGE -
Ouvrage parmi les 5 présélectionnés pour le prix SFM-Syntec du "Meilleur ouvrage de recherche appliquée ».
Chapitre conclusif : « Globalisation des cultures, quelle nouvelle éthique pour l’entreprise ? »
Par Patrick Banon

Quelques articles

Osez la mixité !

N’ayez pas peur... Osez la mixité !
« Pourquoi l’égalité réelle féminin masculin est impossible sans mixité préalable »

Ne croyons pas que nous soyons plus sages, plus humains ou plus utopiques que nos ancêtres. En fait, ce sont les circonstances qui changent. Certes, nombreux, au fil des siècles se sont dressés contre le sexisme, cette discrimination chronique qui ne reconnaît pas aux femmes les mêmes droits que ceux reconnus aux hommes. Mais, une interaction d’événements inédits rend aujourd’hui possible la réunion du féminin et du masculin sur le territoire partagé d’une humanité mixte. Ne manquons pas cette chance d’humaniser le monde, car elle risque de ne pas se représenter avant des siècles.

Illustration d’Anne-Lise Boutin pour l’essai de Patrick Banon « Il était une fois les filles…Mythologie de la différence » paru aux Éditions Actes Sud Junior.

Auteur(s) : Patrick Banon

« Signes religieux, la neutralité dans l’entreprise : Une liberté très encadrée »

Au sujet de l’Arrêt de la Cour de cassation du 22 novembre 2017
« Signes religieux, la neutralité dans l’entreprise : Une liberté très encadrée »

L’affaire de cette ingénieure licenciée pour avoir refusé de retirer son voile islamique lors de ses interventions chez les clients de son employeur (qui l’avait d’ailleurs recrutée portant son voile) alimente depuis quelques années la réflexion sur les conditions de la restriction de la liberté religieuse dans l’entreprise de droit privé.
Chaque rebondissement judiciaire est vécu par certains selon leurs opinions, comme un bouleversement. Les uns y voyaient l’introduction de la laïcité dans l’entreprise privée, d’autres la légitimation d’un droit de l’entreprise à la neutralité, d’autres encore décelaient un mouvement d’interdiction de tous les signes religieux dans l’entreprise. Ce ne fut jamais le cas. Ce n’est pas le cas non plus aujourd’hui avec l’arrêt de la Cour de cassation du 22 novembre 2017. (...)

Auteur : Patrick Banon

« Signes religieux, la neutralité dans l’entreprise : Une liberté très encadrée »

« Je consomme, donc je crois. Je crois, donc je suis. »
Déterritorialisation des cultures et pluralisme religieux : Vers un marché global des identités ?

Les enjeux des relations interculturelles dans l’entreprise dépassent de loin la simple question de la gestion des comportements sur le lieu de travail. Depuis des dizaines de millénaires les systèmes de pensée religieux ont forgé nos sociétés. Nul groupe humain ne s’est construit sans religion. « Jamais État ne fut fondé que la religion ne lui servît de base », écrivait Jean-Jacques Rousseau.
L’expression religieuse a un impact qui va bien au delà de sa simple pratique, l’homme étant sans doute incapable d’une désacralisation totale de son identité2. Son territoire sacré pour repère, il s’est certes mondialisé au fil des siècles, mais tout en conservant un lien rassurant avec son territoire de référence, réel ou fantasmé. Aujourd’hui, chacun veut être un citoyen du monde, tout en revendiquant un attachement local. L’expérience de la globalisation de l’économie et la déterritorialisation des cultures constituent donc un bouleversement inédit pour les hommes comme pour les religions, et un nouveau défi pour les entreprises qui ont la responsabilité d’accompagner la diversité des profils dans le monde du travail.
L’émergence d’un marché global identitaire vient fragmenter les peuples en redéfinissant de nouvelles frontières culturelles au cœur même de territoires désacralisés. (...)

Auteur : Patrick Banon

aperçu article Laicite and religion in the work place EURAM2017

The french principle of laïcité and religious pluralism in the work place : main findings and issues

The singular principle of « laïcité », in the French context, is often misunderstood even if secularism is searched with different degree of intensity among most democratic countries. Public service neutrality leading sometimes to religious expressions restrictions in the workplace often cause criticisms. But are these critics justified? What are the motivations behind the French principle of « laïcité »? What does jurisprudence say in France, in Europe but also in the United States and Canada on this issue? (...)

Auteur(s) : Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Alimentation sacrée et restauration collective

Alimentation sacrée et restauration collective

Pour mieux comprendre les particularismes alimentaires d’inspiration religieuse et leur gestion dans l'entreprise

Auteur(s) : Patrick Banon

Le principe de laïcité et l’entreprise à l’épreuve de la globalisation des religions | Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Le principe de laïcité et l’entreprise à l’épreuve de la globalisation des religions

Entre liberté de conscience, ruptures sociétales et fonctionnement optimum des services, quel espace pour les particularismes culturels dans l’espace collectif de l’entreprise ?

Auteur(s) : Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Management et diversité | Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Management et diversité

La diversité religieuse et culturelle dans les organisations contemporaines : principaux constats et proposition d’un modèle d’analyse et d’action pour le contexte français.

Auteur(s) : Patrick Banon et Jean-François Chanlat

Un nouveau village mondial

Un nouveau village mondial

Nous vivons une révolution sociale et culturelle inédite. Elle provient de la rencontre entre des modes de penser, de croire et de s'identifier traditionnels, liés à un territoire historique et qui se confrontent à la globalisation de l'économie d'une part et aux flux migratoires d'autre part. Ces transformations exigent de repenser l'altérité et le "vivre ensemble" au sein de la société, comme de l'entreprise.